- Koara no saito - ヾ( ^ー^)

Un lieu pour s'instruire, se détendre, se ressourcer, passer du bon temps, partager ce qu'on aime, et même y lier amitié avec un peu d'chance! ( ^ ^ ) 
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Culture tchèque : présentation générale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nostradamus
雫 ~ Shizuku
雫 ~ Shizuku


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Culture tchèque : présentation générale   Ven 9 Juil - 0:03

Salut tout l'monde!

La culture tchèque occupe une place importante dans la vie sociale du pays, ainsi que dans le patrimoine européen.

Beaux arts


L'art tchèque est en grande partie inspiré des styles occidentaux, après la chute du Grand Empire Morave en 905, influencé par l'Empire Byzantin. Les représentants de la période gothique sont le Maître Théodore en peinture, Petr Parler (la cathédrale de St Vitus au château de Prague et le pont Charles) et Benedikt Reid en architecture (le hall Vladislav du château de Prague). Pendant la Renaissance et la période du maniérisme, de nombreux étrangers, dont la majorité était italienne, ont travaillé en Bohème, à la cour de l'empereur Rudolf II (1576-1611). L'architecture baroque a profondément modelé le paysage tchèque (les bâtiments de Christopher et Kilian Ignaz Diezenhoffer et de Giovanni Santini). Les plus beaux fleurons de la peinture baroque sont Petr Brandl et Jan Kupecky, tandis que Ferdinand Maximilian Brokoff et Matthias Bernhard Braun ont illustré la sculpture tchèque de cette époque.

Au début du 20e siècle, l'art nouveau tchèque s'est taillé une réputation connu à l'étranger grâce au peintre Alfons Mucha. L'architecture cubiste et ses bâtiments fonctionnalistes de Prague méritent d'être visités. Un grand nombre d'artistes tchèques du 20e siècle ont travaillé à l'étranger, par example les peintres Frantisek Kupka, Emil Filla, Toyen et Josef Sima. L'art contemporain, malgré les difficultés pendant la période communiste, est représenté par Jan Zrzavy, Mikulas Medek, Jiri Kolar. Les représentants de l'art de la photographie sont Frantisek Drtikol, Jaromir Funtike, Jaroslav Rossler et Josef Sudek.

Musique

L'histoire de la musique tchèque commence au 9e siècle. Jusqu'à la Renaissance, le chant grégorien est le style dominant, suivi par les chants sacrés traditionnels. Pendant le règne de Rudolf II, le compositeur J.D. Zelenka, un contemporain de Bach, a été l'un des meilleurs compositeurs de son époque. Pendant la période classiciste, plusieurs opéras municipaux ont été ouverts (par exemple, le théâtre Stavovske).

La particularité de cette période est l'immigration des artistes qui fuyaient la pauvreté et l'opression religieuse. Quelques noms sont devenus connus à l'étranger : J.V. Stamitz à Mannheim, la famille Benda à Berlin et à Gotha, J. Myslivecek en Italie et A. Rejcha à Paris. La nouvelle période commence avec B. Smetana (1824-1884), A. Dvorak (1841-1904) et Z. Fibich (1850-1900). Dans la période 1890-1930, les personnalités dominantes ont été L. Janacek, J.B. Foerster, O. Ostrcil, V. Novak, J. Suk et J.B. Martinu. La deuxième moitié du siècle a été marquée par M. Kabelar et P. Eben.

Littérature

La littérature tchèque a commencé à attirer l'attention du public international au cours de ce siècle. L'un des écrivains praguois les plus connus était le juif allemand Franz Kafka. Dans une série de nouvelles et de romans Kafka a dessiné la société moderne. Les dilemmes de ses personnages symbolisent l'absurdité de la vie moderne, aujourd'hui appelée "kafkaiens". Les allusions aux oeuvres de Kafka peuvent être trouvées dans les romans de Milan Kundera qui traitent de la problématique de l'identité personnelle dans le monde d'aujourd'hui.

Théâtre


Le théâtre a joué un rôle crucial dans l'histoire de la nation. Vaclav Havel, l'écrivain dissident le plus connu est également le président de la République. Les pièces les plus connus de son théâtre de l'absurde ont été traduites et jouées partout dans le monde, comme "La Tentation", "Le Mémorandum" et "La Garden-party". La tradition théâtrale a commencé au 12e siècle. En 1862, le premier théâtre tchèque, "Le théâtre provisoire" était inauguré. Le Théâtre National était le symbole de l'indépendance nationale depuis son ouverture en 1881. Son premier spectacle joué a été l'opéra "Libuse" de Smetana, qui présente la fondation de la ville de Prague. Après avoir brûlé, il a réouvert en 1883.

Entre 1927 et 1938 "Le théâtre libéré" donnait la possibilité à l'expression de la satire politique, développée par les auteurs et les acteurs J. Voskovec et J. Werich. Après la deuxième guerre, des théâtres régionaux ont été ouverts. Les petits théâtres comme "Le théâtre de la balustrade", "Le théâtre du sémaphore", "Le théâtre derrière le portail" et le Club Cinoherni ont fait revivre la vie artistique. La chorégraphie tchèque a eu beaucoup de succès à l'étranger (F. Troster, F. Muzika, J. Capek, J. Svoboda), tout comme le ballet (P. Smok), la mime (L. Fialka, B. Hybner, B. Polivka) et le théâtre des marionnettes (Le théâtre bohémien des marionnettes de Hradec Kralove).

Cinéma

L'art cinématographique tchèque est devenu connu grâce aux oeuvres de Milos Forman (Vol au dessus d'un nid de coucou, Amadeus) et Jiri Menzel (Trains observés de près). L'histoire du cinéma tchèque a commencé en 1898 avec les oeuvres de J. Krizenecky. Les premières salles de cinéma ont été ouvertes en 1907.

En 1945, le cinéma tchèque a été nationalisé. Les films de marionnettes de J. Trnka et les dessins animés de K. Zeman et J. Svanmajer sont devenus internationalement connus. "La Nouvelle Vague tchèque" a été initiée par les jeunes artistes en 1960. Forman et Menzel en faisaient partie, ainsi que J. Jires, V. Chytilova, J. Nemec, E. Schorm and F. Vlacil. De nombreux films ont été interdits par le pouvoir communiste.

Les festivals les plus importants sont le Festival international de Karlovy Vary et le Festival des films pour enfants de Zlin. Environ 30 films et 1.200 dessins animés sont produits chaque année. Grâce à la récente transformation économique et la privatisation, un réseau de compagnies et de distributeurs privés existe à présent dans le pays.

(source : http://www.colisee.org )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koara
ア ド ミ ン ~ Admin


Masculin Balance Buffle
Nombre de messages : 819
Date de naissance : 07/10/1985
Age : 31
Localisation : Hainaut occidental, Belgique
Loisirs : les différentes cultures (surtout l'Asie en général), langues vivantes, manga (bd jap), animés jap, dessin (en général, manga), cuisine, nature, musique (asiatique..) ..
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Culture tchèque : présentation générale   Ven 9 Juil - 11:55

Salut =)!

Merci pour les articles =)! ils ont l'air intéressants!

Aussi, n'oublie pas de mettre les sources des informations que tu trouves, et que tu désires partager sur le forum =).

A plus!

PS : Pour le sujet actuel, c'est ok, je viens de l'ajouter ;).

_________________
Koala - ཀོཨལ - こあら - कोअला​ - 코알라 - 樹熊 - কোয়ালা - கோவாலா

- Combien acquérir la sagesse vaut mieux que l'or! Combien acquérir l'intelligence est préférable à l'argent! (proverbe chinois) -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koara-no-saito.forumactif.fr
 
Culture tchèque : présentation générale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ECH]Nokia N97 mini + objet vs HTC HD2
» [VENDU] Samsung Galaxy S3 White 16Go
» [INFO] Présentation générale de la phablette
» Une présentation générale de jpg74
» Acrylique: présentation générale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Koara no saito - ヾ( ^ー^) :: Les différentes cultures :: La Tchéquie - Česko - Tchèsko-
Sauter vers: