- Koara no saito - ヾ( ^ー^)

Un lieu pour s'instruire, se détendre, se ressourcer, passer du bon temps, partager ce qu'on aime, et même y lier amitié avec un peu d'chance! ( ^ ^ ) 
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le tchèque - Čeština

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Koara
ア ド ミ ン ~ Admin


Masculin Balance Buffle
Nombre de messages : 819
Date de naissance : 07/10/1985
Age : 31
Localisation : Hainaut occidental, Belgique
Loisirs : les différentes cultures (surtout l'Asie en général), langues vivantes, manga (bd jap), animés jap, dessin (en général, manga), cuisine, nature, musique (asiatique..) ..
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Le tchèque - Čeština   Mer 26 Mar - 15:12

- Le tchèque :

Le tchèque (« čeština » en langue tchèque) fait partie des langues slaves occidentales, avec le kachoube, le polonais, le slovaque et le sorabe, branche de la famille des langues indo-européennes. Il est principalement parlé en République tchèque, ce qui représente environ onze millions de locuteurs.

Le tchèque est très proche du slovaque et, à un moindre degré, du polonais et du ruthène. La plupart des adultes tchèques et slovaques sont capables de se comprendre mutuellement sans difficulté. En effet, ils ont été, à l'époque de la Tchécoslovaquie, en contact permanent avec les deux langues par l'intermédiaire de la radio et de la télévision nationales. Les écoles également proposaient aux enfants des contes dans la seconde langue pour les familiariser. Chacun était bilingue jusqu'à la partition de la Tchécoslovaquie le 1er janvier 1993. Aujourd'hui encore, Tchèques et Slovaques ont des programmes de télévision communs. Malgré cela, les plus jeunes qui n'ont pas connu l'époque de la Tchécoslovaquie peuvent éprouver des difficultés de compréhension lors de l'emploi de certains mots très différents, ou d'une expression orale trop rapide. Cependant, le tchèque pouvait encore s'employer dans une communication officielle avec les autorités slovaques et tous les documents de la République tchèque doivent être acceptés grâce à la loi 270/1995 et la loi additionnelle 318/2009.

En raison de sa complexité, le tchèque est considéré comme difficile à apprendre. Cette complexité provient principalement d'une grande variété dans la morphologie et dans la syntaxe. Comme dans toutes les langues slaves (à l'exception du bulgare moderne et du macédonien moderne), les mots (les noms, pronoms, et adjectifs) se déclinent selon leur rôle dans la phrase. Sous cet aspect, la grammaire du tchèque et des langues slaves est plus proche des origines indo-européennes que les autres langues indo-européennes, dans lesquelles les déclinaisons se sont appauvries (comme en allemand), ou même ont pratiquement disparu (comme en français).


- Écriture :

L'alphabet tchèque est issu de l'alphabet latin, auquel ont été ajoutées des lettres modifiées par des signes diacritiques, notamment sur certaines consonnes comme c, s, z, r et qu'on a enrichi du digramme « ch ».

L'orthographe du tchèque est étymologique et phonétique. La grande majorité des lettres se prononcent.


- Dialectes :

Il existe plusieurs dialectes regroupés en deux ensembles régionaux, qui ne correspondent pas exactement à la Bohême et à la Moravie. Le groupe de la Moravie de l'est comprend un sous-dialecte très influencé par le slovaque. Le groupe de la Silésie polonaise a parfois été considéré comme une langue à part, le silésien. De plus, les régions peuplées avant 1945 par la minorité allemande ont reçu des migrants de toute l'ancienne Tchécoslovaquie et pratiquent une langue sans couleur dialectale.

- Il existe également des variantes propres à chaque grande ville. Quelques exemples :

   -Les Pilsenois sont réputés pour leur accent chantant. Ils ajoutent un suffixe pa après les pronoms interrogatifs. Jak se mᚠ? (comment vas-tu?) devient Jakpa se mᚠ?
   - Les habitants d'Ostrava n'allongent pas les syllabes.
   - En Moravie nechci (je ne veux pas) devient nechcu.
   - L'argot de Brno comporte des mots comme šalina pour tramvaj (le tramway)
   - En Bohême du sud est, le ť est prononcé j après une voyelle. Par exemple : (zaplaťte > zaplajte)


- Quelques mots courants :

1 Mot  2 Traduction  3 Prononciation figurée du site  4 Transcription en API - Pour la prononciation, vous pouvez aller voir l'article du site qui y est consacré)

1 - terre 2 - země  3 - zemyè 4 - [ˈzɛmɲɛ]
- ciel : nebe - nèbè - [ˈnɛbɛ]
- eau : voda - voda - [ˈvoda]
- feu : oheň - ohègn - [ˈoɧɛɲ]
- homme : muž - mouch - [ˈmuʃ]
- femme : žena - jèna - [ˈʒɛna]
- manger : jíst - yiist - [ˈjiːst]
- boire : pít - piit - [ˈpiːt]
- grand : velký - vèlkéé - [ˈvɛlkiː]
- petit : malý - maléé - [ˈmaliː]
- nuit : noc - nôtss (ô : "o" ouvert; le "o" de "pomme", par exemple) - [ˈnoʦ]
- jour : den - dè'n - [ˈdɛn]
- bonjour : dobrý den - dobrii dè'n - [ˈdobriː dɛn]
- bonsoir : dobrý večer - dobrii vètchèr - [ˈdobriː vɛʧɛr]
- bonne nuit - dobrou noc - dobrow nôts - [ˈdobrou noʦ]
- merci : děkuji - dyèkouyi - [ˈɟɛkujɪ]
- s'il-vous-plait : prosím - prosiim - [ˈprosiːm]


- Pour les détails et suite de l'article, voir lien > http://fr.wikipedia.org/wiki/Tch%C3%A8que

- Source : Wikipedia (lien juste au dessus)

_________________
Koala - ཀོཨལ - こあら - कोअला​ - 코알라 - 樹熊 - কোয়ালা - கோவாலா

- Combien acquérir la sagesse vaut mieux que l'or! Combien acquérir l'intelligence est préférable à l'argent! (proverbe chinois) -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koara-no-saito.forumactif.fr
 
Le tchèque - Čeština
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du bon usage du petit tchèque...
» Tchèque République (CZ)
» Quelqu'un parle-t-il tchèque ??
» Le dico tchèque
» Tina Arena : 50 degrés nord (RTBF - 09/01/2009)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Koara no saito - ヾ( ^ー^) :: Les différentes cultures :: La Tchéquie - Česko - Tchèsko-
Sauter vers: